La date de sortie de Cyberpunk 2077 sur Stadia est-elle vraiment un problème ?

On le sait depuis une semaine, grâce à une interview officielle : Cyberpunk 2077 ne sortira pas sur Stadia le 17 septembre comme les versions PS4 et Xbox One mais en fin d’année, en même temps que les versions next-gen PS5 et Xbox Series X. Entre espoir d’une version digne de la next-gen et déception d’une sortie, encore une fois, tardive par rapport à la concurrence, le jeu futuriste de CD Projekt RED cristallise beaucoup d’attentes mais aussi tout autant de craintes.

Cyberpunk 2077 est un jeu d’action-RPG qui se situe dans un monde futuriste et dystopique, librement adapté des jeux de rôle sur table de Mike Pondsmith, Cyberpunk 2020. Mais ce projet, totalement inédit pour le studio polonais et connu pour être le successeur du succès planétaire The Witcher 3, a démarré en réalité en 2012, alors même que les aventures de Geralt de Riv n’étaient pas encore disponibles sur nos écrans. Un développement long – huit ans – qui est la première raison d’une attente qui atteint son paroxysme pour beaucoup de joueurs.

Il faut dire que les événements récents n’ont pas aidé non plus à atténuer cette impatience, c’est le moins qu’on puisse dire. Le jeu était initialement prévu pour le 16 avril de cette année, puis repoussé au 17 septembre. Dans le même temps, les développeurs annonçaient que le jeu serait également disponible sur les consoles de nouvelle génération, un motif qui peut expliquer à lui seul ce report étant donné que le jeu est déjà plus ou moins prêt depuis un moment déjà.

Très impatients de pouvoir déambuler dans les sombres rues de Night City sur tous leurs écrans, les joueurs Stadia sont aujourd’hui en émoi, partagés entre espoirs et frustrations. En effet, jusqu’à maintenant, le jeu était annoncé exclusivement sur PS4, Xbox One et Stadia. Cyberpunk était même l’un des premiers jeux à être annoncé sur Stadia lors de la conférence qui a dévoilé la plate-forme il y a environ un an, au point que pour beaucoup il fut considéré comme l’un des fers de lance du service de cloud gaming de Google. En plus, la date de sortie initiale correspondait plus ou moins avec la fin des trois mois Pro offerts avec les packs Fondateurs et Premiere.

Qu’à cela ne tienne, ces mêmes personnes espéraient légitimement que Google marquerait un grand coup au mois de septembre, donnant le véritable point de départ de la bataille du cloud gaming qui s’annonce pour la fin de l’année. Maintenant, on le sait, Cyberpunk 2077 n’accompagnera pas les joueuses et les joueurs Stadiens à la rentrée, il faudra attendre quelques mois supplémentaires. Un temps d’attente supplémentaire inattendu pour beaucoup car dans la mémoire collective, Cyberpunk devait sortir en même temps que les versions PS4 et XBox One. De quoi donner de l’espoir pour certains mais soulever beaucoup de questions pour d’autres.

En effet, s’il y a bien quelque chose à laquelle nous sommes malheureusement habitués maintenant, c’est d’avoir des jeux qui sortent plus tard sur Stadia que sur les autres plate-formes, des jeux inédits annoncés à une date donnée chez la concurrence et jusqu’à six mois plus tard sur Stadia. Par exemple, Grid 5 sortira sur PS5 et Xbox Series X à la fin d’année mais au printemps 2021 sur nos écrans dématérialisés. Cyberpunk 2077 en fait donc parti et la question que tout le monde se pose est : « Pourquoi ? »

Est-ce que CD Projekt RED rencontre des problèmes avec le portage sur Stadia ?

Il est fort probable que non. Comme nous vous le disions précédemment, Cyberpunk était prévu comme un fer de lance de Stadia. Tout comme Bungie avec le portage de Destiny 2, il est presque évident que les développeurs reçoivent le soutien de Google pour réaliser un excellent portage de leur jeu. D’autre part, ils se sont également alloués les services d’un autre studio spécialisé dans le portage de jeux, mais il s’agit sans doute d’un renfort dédié aux portages PS5 et Xbox Series X.

A quelle qualité graphique peut-on s’attendre ?

C’est la grande question qui se retrouve sur toutes les lèvres depuis une semaine. Si le jeu est reporté à la fin d’année sur Stadia et s’il sort en même temps que les versions next-gen, les développeurs polonais sont-ils en train de préparer un portage next-gen du jeu pour Stadia ? Evidemment, il nous est impossible de répondre à cette question pour le moment. Mais avec les rumeurs grandissantes de l’arrivée d’une « génération 2 » de Stadia avec un hardware plus puissant en équivalence à celui de la future console de Sony ou de Microsoft, tous les espoirs sont permis.

Le danger d’une version qui ne serait pas à la hauteur des attentes

Le pendant de cette attente, c’est que beaucoup craignent également que la sortie du jeu sur Stadia se retrouve en confrontation directe avec les autres versions next-gen et que le portage soit en réalité un équivalent de la version PS4 et XBox One. Cette crainte est tout à fait légitime et compréhensible et si elle s’avère vraie, ça sera un coup dur supplémentaire pour Google. Le cloud gaming selon Google subit régulièrement des attaques injustifiées de la part de la presse et des joueurs malgré les nombreuses améliorations continues du service et la firme de Mountain View se doit d’être exemplaire à la fin de l’année pour marquer des points.

La fin de l’année va être critique pour Google mais aussi pour toute l’industrie. Nous allons entrer dans une période charnière entre deux générations de consoles qui vont se passer le relais, un moment toujours excitant peu importe qu’on soit fan de telle ou telle marque. Mais nous allons également assister à un moment historique marquant officiellement le début de l’ère du cloud gaming. L’arrivée prochaine de Microsoft dans la course avec son service XCloud, et, on l’espère, la confirmation pour Google avec sa plate-forme Stadia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *